La Société d’Énergie Nucléaire Française

adminArticles0 Comments

L’univers du nucléaire est peu connu par le grand public et peut même paraître opaque pour les étudiants et les futurs professionnels. C’est ici, qu’intervient la SFEN (Société Française d’Energie Nucléaire) qui a pour but de faire le lien entre le public, les étudiants et les professionnels. Mais que font-ils exactement ? Voyons ça.

La SFEN, qu’est-ce que c’est ?

La Société Française d’Énergie Nucléaire est une organisation qui regroupe 3600 professionnels de l’industrie, de la médecine et de la recherche nucléaire. Créée en 1973, c’est un lieu d’échange pour toutes les personnes intéressées par le secteur du nucléaire et ses applications.

La SFEN a quatre missions principales :

  • Partager et publier pour améliorer les connaissances de tous sur l’énergie nucléaire ;
  • Valoriser la rigueur technique de la filière nucléaire et son excellence scientifique ;
  • Contribuer aux débats en apportant des informations supplémentaires pour éclairer l’avis de chacun sur les projets du nucléaire ;
  • Participer à la mise en commun des connaissances et des compétences entre l’industrie et la recherche dans le but d’innover et de progresser.

 

Elle est composée de groupes régionaux dans toute la France, comme la SFEN Nouvelle Aquitaine, qui organisent indépendamment des événements avec les acteurs locaux du nucléaire. Thierry Marquez, Régis Mathieu, Bernard Roustit et Jean-Philippe Nicolaï sont respectivement président, vice-président, secrétaire et trésorier du groupe Nouvelle Aquitaine.

Les événements :

En adéquation avec les missions principales de la SFEN, cette équipe est initiatrice de plusieurs projets de communication tel que l’organisation de workshops et conférences autour de plusieurs thèmes liés directement ou indirectement au nucléaire :

  • Présentation du pôle de compétitivité ALPHA-RLH par son directeur, Hervé FLOCH à la plateforme Le Village by C.A à Bordeaux le mardi 10 octobre 2017

  • <<Le parc nucléaire existant, pilier de la transition énergétique>> en présence du Directeur de la Production Nucléaire, Philippe SASSEIGNE à la Délégation Régionale Nouvelle-Aquitaine le 16 février 2018
  • <<Innovation et industrie au service de la filière nucléaire>> avec le PDG de Framatome, Bernard Fontana au domaine du Haut-Carré de Talence le 20 septembre 2018 :

  • <<Sources de production centralisées et décentralisées : le fonctionnement du réseau électrique aujourd’hui et demain>> qui se déroulera à Paris le 13 décembre 2018

De plus, des visites sont organisées sur des sites industriels afin de découvrir les métiers liés ainsi que les réglementations qui leur sont propres.

C’est ainsi que le 4 avril 2018, la SFEN a organisé la visite du site Orano de Bessine-sur-Gartempe. La matinée a été consacrée à la visite des laboratoires du site ainsi que le musée qui retrace l’histoire des mines d’uranium en France. L’après-midi, une conférence sur le thème de la <<La transition numérique>> s’est déroulée en présence de Philippe Knoche, Directeur général d’Orano groupe et président de la SFEN. De nombreux acteurs du monde économique, industriel et institutionnel de la région étaient présents : Orano group, CEA, EDF, Pôle de compétitivité ALPHA RLH ou encore Cluster E-clide. Ils ont présenté les avantages et les bénéfices réalisés grâce aux nouveaux outils numériques.

De nombreux événements sont ainsi organisés tout au long de l’année par la SFEN pour faire présenter les acteurs de demain.

La SFEN est donc un support de l’information et de l’actualité sur les avancées scientifiques en France mais aussi dans le monde. Elle partage de nouveaux projets entrepris par les grands centres de recherche ainsi que les grands industriels. De plus, elle invite les personnes à débattre autour de plusieurs sujets liés au nucléaire comme la gestion des déchets ou encore la sûreté des centrales nucléaires.

  • <<Les sels fondus sont-ils l’avenir du nucléaire ?>> Débat présenté dans la Revue Générale Nucléaire :

Les jeunes sociétaires :

Dans chaque groupe régional, il existe un Club des Jeunes sociétaires qui réunit les étudiants souhaitant devenir des travailleurs du nucléaire ou simplement intéressés.

Ce Club est ouvert à tous les étudiants, membres de la SFEN sans cotisation supplémentaire, désireux de mieux connaître la filière nucléaire, ses métiers, ses défis et ses débouchés. Le but de ce Club est de permettre aux membres d’échanger avec des professionnels de différents horizons à travers divers événements comme des conférences, des visites de site, des galas ou autres événements conviviaux. En Nouvelle-Aquitaine ce sont essentiellement les étudiants du Master Professionnel Instrumentation Nucléaire de l’Université de Bordeaux.

Chaque année, le Club des Jeunes sociétaires de la SFEN organise un événement réunissant des enseignants chercheurs, des professionnels amenés par la SFEN et les étudiants intéressés par le sujet. Le but est de présenter des travaux, des découvertes ou encore de débattre sur des sujets d’actualité. Ces événements ont pour but d’améliorer la connaissance commune et faire se rencontrer professionnels et étudiants.

Pour conclure :

La SFEN a pour but de partager les connaissances, valoriser la rigueur de la filière nucléaire, contribuer aux débats et participer aux échanges entre l’industrie et la recherche. Elle peut réaliser ces missions grâce aux différents groupes régionaux qui travaillent en collaboration avec les acteurs locaux du nucléaire. De plus, elle permet aux jeunes de s’intégrer dans l’industrie en développant leur réseau grâce aux événements réunissant des professionnels. La SFEN est donc un incontournable que ce soit pour un simple curieux ou un étudiant qui veut faire ses premiers pas dans le milieu professionnel du nucléaire.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *